L’agriculture

AgriculturePourquoi l’agriculture à petite échelle est-elle bénéfique pour l’environnement

Généralement, l’agriculture à petite échelle ou l’agriculture familiale est pratiquée dans des petites parcelles. Souvent, elle assure la sécurité alimentaire et les besoins primaires et fondamentales d’un ménage rural. Avec des moyens limités, les paysans arrivent tant bien que mal à pratiquer ce genre d’activité. Mais une chose est sûre, ces petites exploitations sont plus bénéfiques à l’environnement que la production intensive engageant d’énormes moyens.

L’eau, une source d’énergie épuisable

L’agriculture familiale se pratique surtout dans des parcelles de terres que les aînés ont laissées pour héritage. Généralement, ce sont des petites parcelles où les paysans cultivent des légumes de saison, des salades et bien tant d’autres produits.

L’une des particularités de cette forme d’agriculture est qu’elle n’utilise pas une importante ressource en eau. Plus les parcelles de terre sont grandes, plus l’agriculture demande beaucoup plus d’arrosage, donc beaucoup plus d’eau. Vu que l’eau est une source d’énergie épuisable, la conduite de l’agriculture familiale est plus bénéfique à l’environnement et au développement durable.

La production intensive contre nature

On dit souvent que l’industrialisation est néfaste pour l’environnement. C’est le même cas pour la production intensive. Mis à part le fait que cela engage beaucoup d’énergie, la conduite de l’agriculture est contre nature. Ce qui n’est pas favorable à l’environnement.

L’agriculture intensive utilise des engrais chimiques et des pesticides qui sont néfastes pour l’environnement. La production intensive est bonne pour l’économie, pas pour l’environnement. Dans le cas d’une agriculture domestique, les agriculteurs n’utilisent que des engrais et pesticides naturels qui ne sont pas défavorables à la nature.

Il est prouvé que les sols exploités de manière biologique ont plus de capacités à emprisonner le carbone, notamment dû au fait qu’ils sont beaucoup plus riches en matière organique. On encourage de plus en plus les ménages à s’adonner à l’agriculture urbaine, une alternative qui permet de résoudre une partie des problèmes environnementaux.